Leçon de « Feng Shui » et comment l’adapter à son logement ?

 

Cela ne fait que quelques années que le Feng Shui a fait son apparition dans le paysage décoratif occidental. Pourtant, tout comme la médecine chinoise, celui-ci est une pratique vieille de plusieurs siècles qui vise à optimiser la circulation de l’énergie (le Chi), améliorer le bien-être et la qualité de vie des habitants par un aménagement sain et direct de la maison.

Globalement, des résultats positifs ont été observés dans l’application du Feng Shui en matière d’aménagement de votre intérieur ; et ce, même si ses bienfaits sur votre santé n’ont pas encore été prouvés d’un point de vue scientifique. Découvrez dans cet article, les principes de base pour aménager votre demeure façon Feng Shui et améliorer votre santé et votre bien-être au quotidien.

1) Le Feng Shui n’aime pas le désordre

Le premier principe de base du Feng Shui c’est l’ordre. Ceci dit, pour avoir une énergie positive dans votre demeure, il faut que le chi puisse circuler en toute liberté dans chaque pièce et placards. Et cela ne peut être possible que si vous prenez la peine de mettre la propreté dans tous les coins de la maison, de classer ou de ranger convenablement les meubles et autres objets utiles…

Par contre, ce qui pourra bloquer le chi et créer de l’énergie stagnante ou négative chez vous, c’est la saleté, la poussière sur les meubles, le bazar, ainsi que tous les objets accumulés qui ne sont d’aucune utilité.

La liste des choses que l’on a l’habitude de laisser trainer et qui créent du désordre dans la maison est généralement très fournie. Il en est ainsi par exemple, des jouets des enfants ou des journaux que vous laissez trainer sur le sol, des petits objets placés sur les meubles, des vieux habits ou vieilles chaussures gardés dans le placard mais dont vous ne vous servez plus.

L’on pourrait également citer, les lettres d’amour d’un ex dans une boîte à chaussure, les souvenirs tristes que l’on continue à garder dans les tiroirs, alors même que d’un point de vue émotionnel, cela affecte négativement votre santé mentale et votre bien-être.

Afin de créer une vraie atmosphère Feng Shui dans votre lieu de vie, vous devez prendre soin de votre environnement en le nettoyant régulièrement. Aussi, débarrassez-vous des mauvaises habitudes et des vieilles choses encombrantes pour favoriser l’entrée de nouvelles énergies régénératrices et positives dans votre logement.

 

 

2) Les différents secteurs de votre maison

 

L’organisation thématique des différents espaces géographiques est un autre principe fondamental du Feng Shui dont il faudra tenir compte dans l’aménagement de votre maison. En effet, vous devez savoir que par nature même, et en fonction de l’orientation de votre demeure, vous aurez des secteurs qui traduisent plus ou moins, chaque aspect de votre vie.

Ceci est d’autant plus évident qu’en réalité, chaque point cardinal de votre habitation correspond à des secteurs Feng Shui différents.  Par exemple, le Nord renvoie à l’eau et à l’abondance ; le Sud à votre réputation ; l’Ouest à l’harmonie et l’équilibre familiale (les enfants) ; et l’Est à la santé et au bien-être des occupants de la maison.

 

 

3) Les disposition Feng Shui des meubles

A ce niveau, il sera encore question de promouvoir une circulation harmonieuse de l’énergie ou Chi dans chaque pièce de la maison. Ne l’oubliez pas en effet, l’art du Feng Shui réside dans l’atteinte de l’équilibre, et de la plénitude physique et morale grâce à un excellent aménagement de votre logement.

Pour cela, le Feng Shui préconise une nette disposition des meubles qui apporte de la fluidité et fait passer l’énergie dans chaque coin de la pièce. Autrement dit, c’est elle qui doit amener une sensation de bien-être pour que tout le monde se sente accueilli et dans une situation de confort dans la maison.

Pour obtenir un environnement Feng Shui dans votre maison, vous pouvez utiliser des couleurs tendres et des meubles bas qui permettent d’agrandir la pièce. Aussi, il faudra éviter de placer les miroirs directement en face des portes et des fenêtres.

Pour ce qui est particulièrement des fauteuils et canapés, vous devez veillez à ce qu’ils soient confortables, et aux coins arrondis. Disposés de préférence contre le mur autour d’un point central (cheminée, table basse ; etc.), ceux-ci ne doivent pas tourner le dos à l’entrée de la demeure ou du couloir pour éviter de couper la conversation lorsqu’une personne entre dans la pièce.

Une autre alternative ici, c’est la récamière aux coins arrondis : vous optez pour deux fauteuils ronds « futon », et ensuite vous délimitez les espaces trop grands par des plantes (artificielles ou synthétiques) et des paravents (paravent en bois taillé et/ ou paravent photo). Ou alors, vous pouvez aménager un espace « salon thé » ou un coin de lecture pour réduire le trop plein d’espace, etc.

Bien entendu, avant de vous lancer dans la disposition des meubles, il faudra, faire du nettoyage (tapis, coussins, fenêtres, rideaux…), du rangement et les aménagements de base (dispositions des appareils électroménagers hors des coins de repos ; décorations, etc.).

4) Un salon façon Feng shui

Le salon est la pièce centrale de la demeure, c’est l’endroit où se réunit toute la famille et où on accueille généralement les invités et autres visiteurs. Au moins pour ces deux raisons, votre salon doit laisser circuler l’air et l’énergie ; bref, il doit être clair et baigné de lumière qui permet d’apprécier tout son charme et son éclat naturel.

Dans la stratégie Feng Shui, la maison est souvent repartie en pièces yin et en pièces yan. Les pièces yin sont celles où on a souvent le moins besoin de lumière comme la douche, la chambre à coucher ; le dressing, ou les pièces de rangements, etc.

Par contre, les pièces yan sont celles qui doivent être bien exposées au soleil comme le salon, le bureau, la cuisine ou le séjour. Pour profiter pleinement de la lumière du soleil, ces pièces doivent être situées dans les régions Est, Sud-est, Sud et Sud-ouest de votre habitation.

Voici quelques conseils pour avoir un salon chic façon Feng Shui :

  • évitez le désordre et les encombrements de l’espace pour faciliter la circulation de l’énergie positive dans votre salon ;
  • privilégiez de belles ouvertures sur l’extérieur ou le jardin afin de laisser entrer la lumière du jour ou du soleil ; aussi pour apporter de la douceur et de l’intimité, associez à la lumière naturelle, des petites bougies allumées ou des lampes de sel…
  • pour ce qui de la peinture, utilisez des couleurs agréables, sobres, vives et douces en même temps afin de créer une parfaite harmonie entre le yin et le yan (blanc, beige, vert ou bleu pâlele, ivoire, jaune vif et clair, rouge, orange, prune…) ;
  • pour les meubles du salon, privilégiez les canapés faits en cuir, lin, tissus de qualité ou en alcantara. Ils doivent être conjugués avec des coussins aux couleurs variées et des poufs sur le tapis pour séparer l’espace. Utilisez également des plantes ou des paravents pour apporter du chic ;
  • pour les objets décoratifs, utilisez uniquement ceux qui vous rappellent de bons souvenirs, qui sont beaux, utiles et qui procurent de la sérénité; par contre, débarrassez-vous de tous les objets négatifs (décore de guerre, armes, couteaux, etc.).

 

 

5) Une chambre façon Feng shui

La chambre est la pièce qui nous permet de récupérer après une dure journée de travail. C’est notre lieu de ressourcement, notre asile. Bref, c’est l’endroit où l’on peut se détendre, avoir une petite sieste ou une agréable nuit de sommeil réparateur nécessaire pour une santé physique et mentale de fer.

Au regard de ce qui précède, il est indispensable que la chambre à coucher dégage une atmosphère reposante et enveloppante. Tout ce qu’on y retrouve (lit, meubles, choix des couleurs et des matières…) doit donc pouvoir évoquer de la douceur et du charme, car c’est aussi un espace d’intimité pour les partenaires.

Pour une chambre façon Feng Shui, il faut :

  • réduire les meubles au strict minimum et éviter le désordre (notamment pour laisser passer le Chi) ;
  • aménager et agencer les meubles de façon harmonieuse tout en respectant le parfait équilibre entre le yin et le yan ;
  • placer le lit à l’endroit le plus harmonieux de la pièce (loin de la porte et des fenêtres notamment) ;
  • opter pour des meubles clairs et arrondis qui par ailleurs doivent être disposés à une certaine distance du lit ;
  • utiliser un éclairage doux et tamisé (faire un usage conjoint des variateurs, des bougies et des abat-jour…) ;
  • peindre la chambre dans des couleurs harmonieuses et chaudes (éviter particulièrement le jaune vif, l’orange et le rouge) et utiliser des motifs vibrants et doux pour la décoration…

 

 

6) Une cuisine façon Feng shui

Dans la tradition Feng Shui, la cuisine constitue l’une des pièces les plus importantes de la maison. De plus, en raison de son objet, elle est directement associée à la nourriture, à la richesse, au bien-être et à la santé de la famille.

Ceci dit, c’est l’endroit où est préparer et parfois consommé le repas en famille. Elle constitue en outre le lieu idéal pour se retrouver et discuter en famille. A cause de cette utilité pratique, la cuisine doit reposer sur un cadre assez aéré, et dont l’espace plutôt bien agencé permet au Chi de circuler librement et harmonieusement entre les différents blocs d’éléments.

Toute la famille, notamment la personne qui prépare le repas doit pouvoir s’y sentir à l’aise et en sécurité. Pour une cuisine Feng Shui, les plans de travail doivent être orientés de manière à pouvoir embrasser la pièce directement d’un coup d’œil. Aussi, ceux-ci doivent être bien dégagés (éviter les accessoires inutiles, suspendre les ustensiles, organiser et ranger les placards, etc.) et ne doivent aucunement tourner le dos à la porte d’entrée.

Si vous pouvez utiliser n’importe quels matériaux pour la confection de votre cuisine, veillez néanmoins à ce qu’il y ait un bon équilibre dans leur usage. Par ailleurs, pour la déco, les textures et les couleurs chaleureuses feront parfaitement l’affaire pour créer une ambiance conviviale.